Philippe Heck

« Un besoin vital d’agir, de partager… »
La communication est une seconde nature chez cet homme, retraité de 66 ans, jovial et sans chichis. Philippe Heck est venu s’installer avec son épouse  il y a quatre ans sur la route de Stosswihr dans la «maison bleue adossée à la colline » comme chante avec talent Maxime Leforestier.

« J’ai un peu tout fait comme métiers mais j’ai un CAP de batelier du Rhin au départ »  rigole Philippe qui enchaîne «  mais avec mon épouse nous avons tenu pendant 25 ans un restaurant à Wolfgantzen près du Rhin. Et cinq années à Colmar.  C’est un peu le hasard qui m’a conduit ici ». « Pourquoi devenir greeter dans la vallée » ? « J’aime la nature, j’aime les gens et le contact. C’est pourquoi j’ai aussi deux chambres d’hôtes auxquels je propose selon le cas des balades dans les environs ou encore pour les motards des virées dans le massif  avec ma 1250 cc Bandit de Suzuki ! Je me suis acheté le fascicule n° 2 des sentiers du Club Vosgien qui sera mon vade- mecum désormais ». Dès son arrivée à Stosswihr, il s’est fait enregistrer à la mairie et dans la foulée est entré au Comité des fêtes du village dont il est devenu membre de l’exécutif ! Il est comme çà Philippe Heck. Un besoin vital d’agir et de partager avec ses contemporains. Alors, vivement que les touristes fassent appel à lui !

Menschtertaler greeter Philippe Heck